La CGT Bus

Accueil > Actus et tracts > 2015 > avril 2015 > Des objectifs à la hausse !
Productivité Des objectifs à la hausse !

Anticipant avec envie la chute de la Cgt après les élections professionnelles, la direction du département a concocté un millefeuilles sur toutes les opérations de productivité possibles contre les agents en 2015 !

Ce que veut la direction, c’est :

"taper dans le dur !"

Le contrat d’objectif 2015 nous parle d’écart de compétitivité évalué à 16% sans que la direction arrive à expliquer comment il est calculé. La RATP compare le coût de notre heure de roulage avec des entreprises qui perçoivent une aide conséquente des pouvoirs publics.

Dans tout ça, qui va trinquer ?

- Diminution de l’absentéisme et de l’inaptitude,

En prévoyant 14,9 jours d’indisponibilité par agent (1056 machinistes) le département compte bien agir sur cet axe en utilisant la pression et la stigmatisation de la maladie et de l’inaptitude.

- Développement du travail en "S",

En moyenne, c’est 90 Heures en plus par agent que la RATP prévoit. Ça se traduit par 256 machinistes en moins.

- Redéfinition des conditions de travail des machinistes receveurs,

L’entreprise ne serait elle pas en train de parler d’augmentation du temps de travail ? En moyenne c’est 2 jours par agent en plus. Soit une économie de 142 machinistes.

- Productivité des "TM", habillage (taux de battement, service multi-ligne).

En revanche, ici c’est bel et bien d’optimisation du temps de travail que le département nous parle. Le service multi lignes permet l’économie des décalages et des temps de battement, puisque comme nous l’a déjà dit l’entreprise, “c’est la voiture qui a besoin d’un temps de régulation, pas le machiniste”.

Bosser...

encore plus,

pas être malade,

se taire,

et par dessus le marché, avec le le sourire.

A votre service !

Faisant fi du refus des Machinistes-Receveurs de voir augmenter et intensifier leur Temps de Travail et la casse de leurs Conditions de Travail depuis bientôt 4 ans, la direction, tente de nous faire avaler "sa" Vision, de notre avenir commun au sein du département Bus !

Depuis l’arrivée du nouveau Contrat Stif en 2012, la politique de l’entreprise, motivée par le Plan Vision 2020, n’a fait que broyer les organisations et bien entendu les agents qui les font vivre.

Là, pour 2015, devançant les demandes du Stif pour le nouveau Contrat 2015/...(2019-2020 ?), elle veut mettre en place un véritable rouleau-compresseur.

Le Contrat actuel prévoit 1% de productivité, et en 2014, la direction l’avait re-basée à 1,2% occasionnant une forte hausse de la maladie et une augmentation de l’Inaptitude. Le dé-tricotage des Conditions de Travail, les expérimentations en tout genre sont les méthodes qu’emploie la RATP pour tenter de tenir son objectif de productivité farfelu.

La CGT restera toujours attachée au respect des règles collectives qui garantissent l’équité entre les agents.

Tous les machinistes exerce le même métier,

ils doivent avoir les mêmes conditions de travail.

Sous prétexte que les agents ont du mal à boucler les fins de mois, l’entreprise a permis l’explosion du travail sur Repos et les bouts de services compensés en TS. La CGT réaffirme sa revendication salariale et réclame un 14éme mois, permettant de vivre dignement sans être obligé de se prostituer. De plus, nous devons obliger la RATP à respecter nos 121 repos annuels.

Il nous faut se réapproprier notre travail. Le département bus souffre d’un manque d’effectifs, car pour l’année 2015, la RATP couvrira une offre en augmentation depuis des années avec moins de machinistes qu’en 2014. La CGT réclame les 1200 machinistes manquants, qui permettront une couverture de services sereine et respectueuse de nos conditions de travail.

Cette année 2015 soyez prêt à agir,

avec la CGT a vos côtés !


le 10 avril 2015 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site