La CGT Bus

Accueil > Instantanés de séance > Février / Mars 2014
Instantanés de séance n°2 Février / Mars 2014 En quelques mots : Toute la politique de l’entreprise tend à nous persuader que l’échéance de 2024, qui devrait ouvrir en grand les portes de la concurrence, est inéluctable et qu’il faut s’y préparer. Pour cela, elle nous sort de son chapeau ses études de Benchmark (comparaison des réseaux). Son verdict est sans appel, nous sommes encore 16% trop chers. Il nous faut donc rogner sur tout ce qui est possible. Intensification du travail, CRIV, diminution de 50% de la formation (bonjour les dégâts sur la formation au CRIV) etc... Mais pourquoi accepterions-nous de souffrir dès aujourd’hui, pour une échéance en 2024 ? Et est-ce vraiment inéluctable ? L’heure est au bilan !
le 3 mai 2014 Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site