La CGT Bus

Accueil > Campagnes > Offre de transport > LE RESEAU DE SURFACE DE LA RATP DOIT RESTER PUBLIC !
TZn 3 & TZen 5 LE RESEAU DE SURFACE DE LA RATP DOIT RESTER PUBLIC ! Pour la CGT, l’UNSA, SUD, FO et la CFDT de la RATP le développement des transports en commun en Région Ile de France ne doit pas se faire au détriment du statut du personnel de l’entreprise publique RATP, voire occasionner la mise en œuvre de plans sociaux pour ses agents !

C’est le risque qui se précise dans le cas de la future mise en exploitation de deux lignes du TZen qui est la dénomination du réseau de bus à haut niveau de service en site propre voulu par le Syndicat des Transport d’Île de France (STIF). Deux des lignes TZen 3 et 5 reprennent des itinéraires de lignes RATP (147,330,151 et 325,125,180,182) que celle-ci doit exploiter au moins jusqu’en 2024. Or le STIF envisage de mettre ces lignes en appel d’offres. Cela reviendrait à une privatisation de lignes de l’entreprise publique RATP !

Pour autant, rien n’est figé ! Des interpellations ont déjà eu lieu pour l’attribution directe de ces deux lignes à l’EPIC RATP, et cette position gagne chaque jour des soutiens, y compris au sein du STIF.

L’ouverture à la concurrence des lignes d’autobus RATP (cela reviendrait à la privatisation de celles-ci) remettra en cause son caractère d’entreprise publique, intégrée et multimodale. Cela se fera au détriment de l’efficacité globale du transport public mais aussi du service rendu à nos usagers, en particulier en première couronne. L’autorité organisatrice, le STIF, a tout à y perdre !

Cette situation est d’autant plus préoccupante que dans le cadre de la mise en place des lignes de tramways (à Paris, T3 est ; T1 jusqu’à Asnières ; T2 jusqu’à Bezon ; T5, T8, au sud T6 et T7) et des prolongements de ligne de métro, ce seront la moitié des lignes de la RATP qui vont être impactées et restructurées. 150 lignes, c’est 40% du réseau de surface, 40% des machinistes, 40% des ouvriers de MRB et des encadrants dont les postes risquent de disparaître dans les 3 à 4 années qui viennent. Des dépôts comme Saint Denis ou Charlebourg risquent d’être rayés de la carte !

C’est pourquoi, la CGT, l’UNSA, SUD, FO et la CFDT de la RATP s’adressent aux décideurs politiques concernés et plus particulièrement aux administrateurs du STIF afin que l’exploitation par la RATP du TZen 3 et du TZen 5 soit inscrite dans le contrat STIF-RATP en cours de négociation et dont l’entrée en vigueur est prévue en 2012.

La CGT, l’UNSA, SUD, FO et la CFDT de la RATP appellent tous les agents au rassemblement devant le STIF le 7 décembre à partir de 8h00

Manifestons pour l’entreprise publique à statut et contre la privatisation partielle du réseau de surface de la RATP

le 7 décembre à partir de 8H00 devant le STIF 39 bis – 41 rue de Châteaudun Paris 09 - Métro Trinité


le 29 novembre 2011 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site