La CGT Bus

Accueil > Campagnes > Temps de travail > La direction de la RATP est-elle rattrapée par de vieux démons ?
... La direction de la RATP est-elle rattrapée par de vieux démons ?

Selon elle, le protocole de Modernisation des conditions de travail des Machinistes Receveurs ne s’appliquerait que sur les Machinistes qui roulent sur une ligne qu’elle dit régulière…. Hors le protocole est très clair et jamais personne (ni la direction) n’avait imaginer ça ! Mais comme la direction tente de faire passer son projet d’augmentation du temps de travail et qu’elle patauge sur ce sujet…. Elle tente de déréglementer nos conditions de travail d’une manière différente d’un dépôt à l’autre…. Histoire de bien embrouiller les agents !!! Si l’on suit la logique de la direction et ce qu’elle ose écrire dans un constat d’alarme sociale : si le protocole Modernisation des conditions de travail ne s’applique pas aux machinistes receveurs qui roulent sur une ligne non régulière… c’est le décret de 1942 qui s’applique ! Pour info, le décret de 1942 (voir au dos), signé par M. Laval à Vichy, passe le temps de travail des agents de la STCRP et de la CMP de 40h à 45h !!! C’est un retour de 71 ans !!!

Mais qui est Laval ?

Collabo connu et reconnu, chef du gouvernement Vichy sous Pétain, du 18 avril 1942 au 19 août 1944. En fuite à la libération, puis arrêté, il est condamné à mort pour trahison par la Haute Cour de Justice et fusillé le 15 octobre 1945.

Petit rappel historique :

Dés 1940, La direction de la STCRP (ancêtre des départements BUS et MRB) et la direction de la CMP (ancêtre du métro) collaborent avec les nazis. Elle licencie les juifs, les militants CGT, les communistes et les étrangers. Elle en livre même certains à l’occupant. Les militants CGT restant se regroupent et forment une résistance dans l’entreprise. En 1944, 1500 agents de la STCRP et de la CMP (ancêtre du métro) participent aux combats pour la libération de Paris. Au CNR (Conseil National de la Résistance), la CGT, dont elle est membre, pose la question de la nationalisation des entreprises qui ont collaboré. La STCRP et la CMP sont confisquées à leurs actionnaires et mises sous administration provisoire de l’état pendant 3 ans. La CGT pousse à la nationalisation de la RATP qui sera effective le 1er janvier 1948.

La recherche de productivité est mère de tous les vices !!!


le 18 décembre 2013 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site