La CGT Bus

Déroulement de carrière Le retour C’est en plein conflit sur l’augmentation du temps de conduite que la direction met ce dossier sur la table, ce n’est pas une coïncidences !!! Ensemble, décortiquons les propositions de la direction…

- BC2 : la fourchette passe de 3/5 ans à 2/4 ans mais en gardant les mêmes pourcentages (10, 80,10%).

- BC3 : la fourchette ne change pas et reste à 3/5 ans, mais les pourcentages passent à 20, 70, 10%. Autrement dit, quasiment personne n’est concernées ! Et le caractère injuste de ce système reste inchangé !

- BC4 : RIEN !

- Passage M2R : Ce dispositif profondément injuste reste inchangé. (pour rappel, on passe M2R quand on atteint 2 ans de BC5 en étant au volant) Pourquoi injuste ? Parce que si un agent se retrouve inapte avant ce passage d’échelle, il ne pourra jamais atteindre la BC6, finit le déroulement de carrière !

- APDES (inapte définitif) : Contrairement à l’ancien avenant, un inapte pourrait dérouler sa carrière jusqu’à la BC8 ….. Mais sous certaines conditions : avoir été déclaré inapte définitif après minimum 15 ans d’exercice du métier, avoir atteint le grade BC5 M2R avant d’être inapte. Dans ces cas là, il pourrait aller jusqu’à la BC8 en déroulant les niveaux au maximum de la fourchette +1 année. Cela pourrait être intéressant pour les agents qui arrivent au bout de 15 ans à la BC5 M2R (très peu probable), la plupart des machinistes atteindraient la BC8 une fois dans la tombe... un miroir aux alouettes en somme.

- BC8 : En voila une belle carotte…. Un machiniste après près de 30 ans de carrière pourra se voir attribuer environ 30€ supplémentaire par mois s’il fait la démonstration…. …. de son professionnalisme ! Dans le cas contraire, si son responsable ne le trouve pas professionnel, il n’aurait….. RIEN !

- CDI : Seule véritable légère avancée ! Leur expérience dans le privé serait reconnue et ils pourraient prétendre à rentrer BC5 grand max ! (Il faut bien rendre l’entreprise attractive pour ces agents). Mais attention, cette mesure ne tient pas compte des agents CDI embauchés jusqu’à maintenant. La CGT revendique que tous les agents embauchés en CDI passent sous statut.

Il y aurait bien une solution, que l’on mette fin à la clause d’age à l’embauche (35 ans maxi), c’est en débat ...

Ce projet est très en dessous des besoins de reconnaissance du professionnalisme dû aux machinistes. Cet avenant, comme tous les précédents, privilégient le choix et écartent l’ancienneté comme le revendiquent les agents et, désormais, toutes les organisations syndicales. L’été dernier, la CGT a organisé, dans tous les dépôts, des permanences sur sa proposition de déroulement de carrière avec un véritable parcours professionnel !

Notre projet (en bref) :

c’est un déroulement de carrière à l’ancienneté (comme pour les agents du métro), seule garantie d’égalité et d’équité entre les agents. D’autant que, sur les dires de l’entreprise, le déroulement de carrière à l’ancienneté pour les machinistes est finançable depuis 2005 ! Le parcours professionnel, c’est plusieurs alternances qualifiantes tout au long de la carrière de machiniste afin de « décrocher » un peu du volant pour préserver sa santé.

Nous valons plus que des miettes ! La direction doit entendre nos revendications : * Un déroulement de carrière à l’ancienneté ! * Un véritable parcours professionnel !


le 13 septembre 2011 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site