La CGT Bus

Accueil > Campagnes > CRIV > CRIV
Centre de Régulation et d’Information Voyageur CRIV Alors que le contrat STIF multiplie les critères de qualités notamment en matière de régularité. La RATP veut délocaliser la régulation !

Le CRIV, c’est quoi ?

Centre de Régulation et d’Information Voyageurs

Au-delà des abréviations, c’est une plateforme de régulation qui remplacera les PCL et les PCC existants. Le CRIV sera situé en banlieue (et demain pourquoi pas au Maroc ou en Indes ?). La régulation sera déconnectée de la réalité du terrain sur laquelle quelques « techniciens » tenteront de réguler à l’aveugle.

Et les PCL ?

Fermés, abandonnés, sans aucun entretien ! Alors que l’efficacité de la régul en PCL n’est plus à démontrer, la RATP la supprime. Au-delà des problèmes de régulation que les PCC génèrent, c’est le développement de l’insécurité et la déshumanisation du territoire RATP. Nos terminus, sans présence de l’encadrement, se délabrent. Ils deviennent de moins en moins des lieux de récupération pour le Machinistes Receveur.

Et les PCC tout neuf ?

C’est un gâchis financier scandaleux !

1. Alors que les PCC ont couté des centaines de milliers d’€uros d’investissement... 2. Alors que les PCC font la démonstration de leur inefficacité en matière de régulation du fait de l’éloignement des régulateurs du terrain... 3. Alors que les PCC créé des gros problèmes d’entente, de conflits entre les Machinistes Receveurs et les Maitrises)...

… La direction veut investir encore des millions d’€uros pour éloigner encore plus la régulation !!!

C’est insensé ! Quelle peut être la véritable motivation de la direction ?

Quelles conséquences pour les Machinistes ?

La désertification !!!

Le Machiniste Receveur se retrouve seul à tous les moments de la journée de travail. Comme il n’y aura plus de régulation, il sera contraint de s’autoréguler. Les agents du CRIV devront s’occuper d’environ 80 voitures (en moyenne 6 lignes dont 3 importantes). Les régulateurs ne feront que de la remise à l’heure en fin de journée pour éviter que l’on marque du TS. Pas à un seul instant, il ne sera pris en compte les besoins de transport des usagers ni les risques d’agressions des agents ! Le Machiniste Receveur remplacera tout le monde : contrôleur, GPSR, gestionnaire des OT, régulateur, etc.

D’autres conséquences pour les Machinistes ?

Plus aucune possibilité d’évolution de carrière !

Tu galères dans ton métier ? « Bah continu ou démissionne ! » Déjà que les possibilités d’évolution sont de plus en plus minuscules, le CRIV supprimera 250 postes de régulateurs ! C’est par exemple 10 possibilités de passage à la maitrise par dépôt qui s’envolent !!! Sans perspectives d’évolution de carrière, les agents usés partiront, se sera la perte de l’expérience et du professionnalisme des agents de la Régie !

Mais alors, quelle motivation pour la direction ?

La PRODUCTIVITÉ !!!

Aveuglée par la course à la productivité dans laquelle elle est entrée, la RATP prend des orientations dangereuses pour notre entreprise et donc pour ses salariés ! Alors que le STIF multiplie les critères sur la régularité, la direction met en place une organisation pour ne plus réguler ! Volontairement, la direction démontrera son incapacité à répondre aux besoins des usagers et de produire une véritable qualité de service. La direction donnera l’excuse qu’attend le STIF pour entamer la privatisation du réseau BUS !!!

Le CRIV n’est pas un bon projet : Ni pour les agents Ni pour les voyageurs Ni pour l’avenir de l’EPIC RATP

La CGT condamne fermement le CRIV !!!

C’est la déprofessionnalisation du métier de régulateur. Ce projet détériorera encore plus notre métier de Machiniste. Le Machiniste devra faire les temps quoi qu’il arrive sinon il en assumera SEUL les conséquences face à l’entreprise et aux usagers !

Tous ENSEMBLE, disons NON !!!


le 31 août 2012 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site