La CGT Bus

Accueil > Campagnes > Formation professionnelle > Recrutement Low-cost
Formation Professionelle Recrutement Low-cost

La direction de BUS n’est jamais à court d’innovation lorsqu’il s’agit de faire des économies sur le dos des machinistes, ou lorsqu’il s’agit de casser toutes les règles.

En s’inspirant du mode de recrutement des intérimaires de l’an dernier elle recrute en urgence des machinistes formés au rabais créant, au passage, une discrimination à l’embauche.

La direction de BUS fait mine de se rendre soudainement compte que les dépôts étaient en sous-effectif. Les machinistes au quotidien sur ligne s’en sont aperçus, eux, depuis bien longtemps ! La CGT en fait la démonstration régulièrement !

Mais au prétexte qu’un matin de décembre la direction de BUS s’est levée en se disant que ce n’est plus possible et qu’il manque 180 machinistes (selon elle, nous savons tous que c’est bien davantage) elle autorise les directeurs des dépôts à recruter directement les machinistes parmi des candidats présenté par… des boites d’intérim.

Des économies sur la formation

La direction cherche à faire des économies sur la formation.

Elle divise par 5 le prix de la formation initiale des machinistes recrutés avec un permis B.

De 9800€ initialement, nous sommes déjà passé à 4200€. De leur côté les machinistes recrutés avec un permis D doivent faire deux semaines de formation avant d’être affecté en centre BUS, ceux recrutés « en urgence » par les dépôts auront trois jours de formation, apprentissage de ligne inclus. Ce qui permet de réduire le cout de leur formation à moins de 1800€.

Mais il faudra continuer à faire le boulot avec le sourire

Dans le même temps on met la pression sur les machinistes, et donc aussi sur ceux « formés » en trois jours, au travers du RADS ou des diverses déclinaison du SBAM (sourire - bonjour - au-revoir - merci) « A votre service ».

Le début de la fin pour le NEF

Ce sale coup on nous l’a déjà fait dans le passé quand de façon provisoire et pour permettre les embauches massives liées à la RTT de 2001.

En ce servant de ce prétexte la direction a eu recours aux boites d’auto-école privées. Aujourd’hui 90% des permis sont passés à l’extérieur !

Des machinistes de moins en moins formés à cause d’une Formation Initiale en baisse de qualité.

Des machinistes qui subissent une véritable discrimination par rapport à leur collègue car pour le même emploi et avec les mêmes qualifications ils ne bénéficient pas de la même formation.

Il est temps de dire STOP aux apprentis sorciers de Bercy et ceux des dépôts.

Pour plus de justice sociale, à travail égal, la même formation pour tous.


le 16 février 2015 Haut de page Imprimer cet article
   
   
   
ERREUR : Votre E-mail est incorrect ERREUR : Vous devez remplir tous les champs
 
 
Crédits  |   MANIFESTATION LE 26 MAI À PARIS  |   Plan du site