IMPRIMER  |  FERMER
ALARME SOCIALE La Cgt RATP et l’Unsa ont déposé une alarme sociale commune. Vendredi 11 mars 2016, la direction de la RATP a scindé en deux les Négociations Salariales Obligatoires (NAO). La Cfe-Cgc et l’Unsa sont à ce jour signataires de la première partie concernant le volet social (la prime d’intéressement, les médailles des chemins de fer ou encore les 3 points de plus, soit 20 euro par mois pour les salaires en dessous du coefficient 282). Rien n’est encore perdu pour la seconde partie qui concerne l’augmentation pérenne salariale. C’est pour cette raison que la Cgt RATP et l’Unsa ont déposé une alarme sociale commune réclamant la poursuite des négociations salariale et hausse significative de la valeur du point.
le 16 mars 2016